BIENVENUE SUR LES NOUVEAUX FORUMS DU MUNCI !

Sujet : Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

Infos, commentaires d'actus, débats... sur l'emploi, le marché, l'économie, les métiers IT et le secteur des TIC.
Règles du forum

RÈGLES COMMUNES applicables à tous les forums :

. Certains forums comportent des ANNONCES que vous devez lire impérativement (vérifiez de temps à autres si ces annonces n'ont pas été mises à jour).

. Ces forums sont ouverts uniquement aux sujets d'INTÉRÊT COLLECTIF (débats de fond, infos, témoignages, commentaires d'actus...), les QUESTIONS PERSONNELLES ne sont PAS AUTORISES.
(SEULS les ADHÉRENTS du MUNCI bénéficient d'un accès à un FORUM PRIVÉ de questions/réponses dédié aux problèmes individuels en rapport avec le juridique, la vie professionnelle, la carrière, les sociétés...etc)

. Pour vous ABONNER à ce forum (/sujet) et recevoir tous les nouveaux sujets (/messages) par courriel, voir en bas de la page.

RÈGLES SPÉCIFIQUES applicables à ce forum :

Sujets concernant : L'EMPLOI, LE MARCHÉ, L'ÉCONOMIE, LES MÉTIERS IT et le secteur des TIC.

Topic author
Tom6318
Messages : 4
Enregistré le : 31 août 2015, 11:42

Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#1

Message non lu par Tom6318 » 14 sept. 2015, 12:21

Bonjour tous le monde,

Je suis nouveau sur le forum, je vais donc présenter rapidement ma situation :

J'ai 26 ans et suis actuellement technicien d'exploitation informatique (en CDI) depuis 4 ans dans une PME.

Cette emploi qui n'a jamais été spécialisé sur la technique pure me permettait jusqu'il y a de ça environ 1 an et demie d'apprendre et de faire des choses intéressantes sur le plan de l'admin système et réseau.

Depuis il y a eu pas mal de changements et mon emploi que ce soit sur le fond et sur la forme ne me plait plus du tout (passer sont temps à faire du fonctionnel sur des logiciels métier, bricolage de fichier excel, infogérance ... le tout en faisant office de fusible quand ça se passe mal, car c'est toujours de la faute de l'informatique c'est bien connut)

Il y a de ça 1 an environ je me suis donc mis en recherche d'emploi dans le domaine de maintenance informatique au sens large. Je cherche en DSI et non en SSII/ESN et même si je ne souhaite pas aller partout je suis quand même mobile.

Mon parcourt d'étude est le suivant BEP >> Bac Pro >> BTS IG ARLE >> Licence Pro admin système et réseau

Seulement voila c'est la que ça coince, les offre en CDI ou CDI potentiel n'existe quasiment plus, les recrutement niveau Bac Pro MRIM d'il y a 4 ans ce font aujourd'hui à niveau Bac + 2/3 au SMIC ou à peine mieux et les Bac + 2 ce font à niveau Bac + 5 (parfois aussi au SMIC). Dans cette situation j'ai répondu à un peu plus de 100 offres et n'ai obtenu que 5 entretiens qui sont allés plus ou moins loin mais qui n'ont jamais aboutit sur une embauche.

Je peut dire que j'aime la technique informatique de par sa richesse, mais à la vue du monde professionnel dans ce milieu et à la tournure que prennent les choses je me pose sincèrement la question d'une reconversion (Électricien avion). De plus ma situation personnel fait qu'un choix va devoir s'imposer assez rapidement.

Alors voila en prenant en compte tous ces éléments ma question est la suivante :

Est il de vos avis encore possible pour un non ingénieur de trouver :
- un emploi correct (je ne cherche pas le job parfait attention)
- en DSI dans la maintenance informatique
- pas en région parisienne
- payé plus qu'un vendeur d'aspirateur ?

Merci à ce qui prennent la peine de lire ce message n'hésitez pas à donner vos avis.

Bonne journée




escapetiger
Messages : 327
Enregistré le : 10 mai 2012, 11:53

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#2

Message non lu par escapetiger » 14 sept. 2015, 21:44

Bonjour,

Tout d'abord bravo pour la présentation de ta situation que je trouve claire, sensée et agréable à lire.

Plusieurs questions me viennent avant d'étayer mon propos :

- Quelle-est la région dans laquelle tu travailles ?
- Ton secteur d'activité ? (enfin celui de ton client)
- Es-tu mobile ? (famille, enfants, finances, conjointe ...)
- Reconversion ? as-tu déjà enclenché des actions ?

Autrement, le secteur aéronautique est en plein "boom" en France, les perspectives, notamment dans la production, sont excellentes liées à une désaffection des jeunes (non-ingénieurs) pour les métiers "techniques" et un vieillissement de la population active.

Ce secteur sous-traite également comme dans l'IT (SSII/ESN) avec les mêmes dérives/conséquences mais çà n'apparaît pas, pour l'instant, aussi problématique (à vérifier auprès de personnes/organismes chez les-dits sous-traitants).

Voici quelques références pour ton information dans le dossier ci-dessous (les pdf cités) :

https://www.gifas.asso.fr/Donnees-sociales-formation
Données sociales & Formation | Gifas
Données sociales 2014 de l'Industrie aéronautique et spatiale française (avril 2015)
SITUATION DE L’EMPLOI EN 2014
L’Industrie Aéronautique & Spatiale Française
Les principaux indicateurs emploi et formation du secteur en 2014 : effectifs, recrutements, formation des jeunes, formation continue, salaires moyens....

Etude sur les besoins prospectifs en ressources humaines du secteur aéronautique et spatial Rapport de la « première analyse : identification et qualification des métiers en forte probabilité de tension »
Juin 2012
https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupemen ... _spatiales
Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales

et ... en bonus :wink: un entretien (posté antérieurement dans le Café du Munci) avec Denis Ranque, le président du conseil d’administration d'Airbus
http://www.journaldunet.com/management/ ... que-airbus
Denis Ranque (Groupe Airbus) : "Un chaudronnier chez Airbus gagne beaucoup plus qu’un employé administratif du public" - JDN
Selon le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), le secteur peine à trouver des personnels de production. A quoi est due cette pénurie ?
Modifié en dernier par escapetiger le 14 sept. 2015, 21:53, modifié 1 fois.


Topic author
Tom6318
Messages : 4
Enregistré le : 31 août 2015, 11:42

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#3

Message non lu par Tom6318 » 15 sept. 2015, 08:19

Bonjour,

Je te remercie pour ta réponse escapetiger, pour répondre à tes questions :

- Je travaille en Auvergne
- Le secteur d'activité de mon entreprise c'est l'édition ( je suis embauché par cette entreprise et ne suis pas en SSII )
- Je n'est pas de contrainte familiale et je suis mobile ( je postule aussi an même temps au Canada pour un Volontariat international en entreprise )
- Concernant la reconversion c'est pour l'instant une démarche de réflexion personnel, je suis allé une fois à l'AFPA mais je n'est rien appris de particulier. Je pense à y retourner maintenant que j'ai un peu avancé de mon coté.

Merci pour les liens sur l'aéronautique je vais regarder ça en détail. J'ai l'impression que même au des offres d'emplois dans ce secteur l'accent et plus mis sur la compétence que sur le diplôme ...


Bap_Lo
Messages : 8
Enregistré le : 09 janv. 2014, 00:43

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#4

Message non lu par Bap_Lo » 05 oct. 2015, 15:23

Bonjour,

À la lecture de ton message initial Tom, on peut dire que j'ai eu (voire, ai toujours) une recherche/attente quasi-identiques vis-à-vis du poste que je souhaite exercer, mis à part peut-être l'environnement autour de cette recherche, à savoir :
- le nombre d'années d'expérience (4 pour toi, à peine 1 pour moi, et encore, tout cumulé ; qui plus est, en continu dans ton cas, absolument pas dans le mien),
- et leur diversité (1 seule XP pour toi, 4 totalement différentes chacune pour moi).
Je viens, moi aussi, pas du même bac (STG GSI pour ma part), mais d'un BTS IG ARLE, et d'une Licence pro Réseaux et Télécoms Internet-Extranet option Admin réseaux, systèmes et serveurs web (donc la même que la tienne, ou sensiblement ?), question âge, j'ai 1 an et demi de moins (24 ans).

Après avoir vu mon dernier interco se finir début janvier de cette année (après 2 mois en RP, le 1er en tant que technicien de supervision sur une mission qui devait durer a minima deux mois et possiblement reconductible, et qui s'est avérée ne durer qu'à peine 1 mois, et le 2è mois en interco donc), je me suis à la recherche de ce poste-"graal" en question plus haut, en ne répondant quasiment qu'à des offres ou sollicitations qui y correspondaient.

J'ai fini par être pris début septembre dernier, non sans mal (pas étonnant vu les éléments que j'ai cités ci-dessus, des grands classiques à chacun des entretiens que je passe, ça ne rate jamais, les recruteurs quels qu'ils soient ne peuvent s'en empêcher), parmi une short list de 3 candidats m'a-t-on dit, en tant qu' Admin Systèmes et Réseaux dans une PME en remplacement de l'ASR en partance, sur ce poste idéal puisque technos à foison permettant naturellement de la polyvalence, de la technique, du support, de l'infogérance, de la sauvegarde, etc., sans pousser tout ou partie jusqu'à l'extrême, ou pire, à une spécialisation extrême.
Tout ce que j'aime dans (et de) ce poste bien précis, quoi.
Et que je voulais d'autant plus apprendre, enfin au moins pour les connaissances qui me manquaient du fait des innombrables refus de mes précédentes candidatures à des offres et/ou réponses à des sollicitations pour ce genre de poste, et des XP en la matière que je n'ai ainsi pas pu avoir, les mêmes pourtant évidemment demandées par les recruteurs, on se mord la queue, hein...

Néanmoins, le poste est en RP (Antony) - enfin, était, en ce qui me concerne, puisque malheureusement, après seulement 6 jours, mon responsable l'IT Manager m'a convoqué à une réunion avec l' "Ops" Manager, au cours de laquelle il m'a jugé comme "personnalité complexe, nécessitant trop d'efforts à manager pour lui", "trop à l'aise" (!) et là j'étais déjà bouche-bée car celle-là on ne me l'avait encore jamais faite, et enfin "ayant des avis bien définis, donc trop bien définis, sur tout, rendant difficile mon intégration effective au sein de la communauté du personnel de l'entreprise" (sic), ce en quoi il a achevé de me mettre sur le derrière, puis m'a signifié que la période d'essai était rompue à leur initiative, séance tenante.

Bref, ceci étant dûment expliqué, pour en revenir à tes questions, mes réponses qui viennent en complément de celles d'escapetiger (et de ses propres questions concernant ton orientation potentielle vers l'aéronautique) :

- un emploi correct (je ne cherche pas le job parfait attention) :
oui, mais ==> cela varie énormément selon plusieurs paramètres ; et selon moi, un de ces paramètres qui varie et qui influe le plus en la matière, c'est la définition du besoin exacte du/des recruteur(s) sur cet "emploi correct" ; quoi qu'il en soit, tu seras toujours en position défavorable sur ce point, car la différence est profitable au recruteur quand bien même le poste et/ou tout ce qui gravite autour n'est pas très clair déjà dans son propre esprit.

- en DSI dans la maintenance informatique :
oui ==> c'est peut-être le seul point en lui-même pour lequel tu auras le moins de difficultés, voire aucune, puisque c'est le seul indépendant de n'importe quel autre... On peut trouver des postes en interne (ce que tu appelles "en DSI"), surtout si on a la même version du terme "maintenance informatique".

- pas en région parisienne :
oui, mais ==> pas impossible, mais en fait si, un peu, plus précisément du genre "mission impossible" quoi. Mais pour ça, tu dois sans doute déjà être au courant.
C-à-d, les recruteurs font des chichis partout, dur d'y échapper, ils en font peut-être moins là où ils ont (potentiellement) moins de candidats, mais ils en font et en feront toujours quand même.
Et puis, la province, je le déplore certainement tout comme toi, ce n'est pas là où le plus de postes est dispo, en nombre ou pire encore, en proportion.
Ajoute à ça qu'un de ces chichis sus-cités est quoi qu'il arrive le "temps de trajet" en partant de ton domicile pour te rendre au turf (que le turf soit au siège et/ou en agences ou autres, peu importe ça n'y change rien), à moins de viser un poste dans un rayon de 30 à 50 km aller (max) de là où tu résides, ce qui est déjà loin, même en province... mais du coup ça réduit encore le nombre de postes auquel tu pourrais avoir une chance, voire LA chance.
Évidemment, les exceptions sont là pour confirmer la règle, mais les exceptions, c'est si rare de nos jours, et dans des cas tellement bien déterminés qu'on y renonce de comprendre avant...

- payé plus qu'un vendeur d'aspirateur ? (NB : j'aime le sens de la formulation ;))
oui, mais ==> comme le point précédent : pas impossible au sens propre du terme (d'ailleurs en fin de compte, impossible n'est pas français, n'est-ce pas :) ?), en réalité tu joues à la loterie n'importe où que ce soit, dès lors que c'est le recruteur qui a la mainmise sur ces aspects (= c'est lui qui te propose un poste pour le quel il a d'autres/maints autres prétendants, il a droit de vie ou de mort sur quelque chance de n'importe quel candidat que ce soit, dès lors qu'il y a plus d'un candidat, les mathématiques sont en terrain favorable pour prendre le relais).
À titre d'info mon poste éphémère ci-dessus m'aurait rapporté 26k€ brut annuel, ce qui est selon moi raisonnable à plusieurs points de vue. Dépend des paramètres habituels du recrutement, on ne le répètera jamais assez souvent.

Après, tout dépend de la prise de tes questions, selon qu'elles soient prises individuellement (et donc indépendamment les unes des autres), si elles sont complémentaires ou s'ajoutent, ou bien s'il faut les considérer dans leur globalité.
J'y ai apporté des réponses en les prenant séparément.

Pour résumer, ça n'est pas impossible, ça dépend juste des habituels paramètres du recrutement... dont le seul moyen de les maîtriser est visiblement d'être soi-même recruteur cherchant du personnel pour sa propre boîte (et encore, ceci n'est même pas gage certain de réussite).
Autrement, ben... c'est la loterie habituelle, pour quasi tout le monde pareil, quasi partout pareil : "matching" mots-clés et/ou compétences et/ou langues et/ou nature(s) d'XP et/ou nombre d'XP et/ou nb années XP et/ou savoir-être/"soft skills" et/ou tête du client et/ou etc., l'ensemble qui puisse être à tout le moins honorable aux yeux du recruteur, et prier comme jamais pour que ce recruteur donne accès au graal, la routine quoi.
Puis, si jamais tu arrives concrètement et effectivement au graal, faire en sorte d'y rester (cf plus haut aussi).
Dur, dur dans tous les cas, même quand à l'arrivée de l'effort titanesque il y a le réconfort, qui n'est jamais aussi titanesque, lui.

Concernant le secteur d'emploi de l'aéronautique, je ne m'y connais guère, même si le domaine de l'aéronautique m'intéresse en lui-même, donc je ne peux en parler.
Toutefois, du peu que j'aie constaté, les conclusions que j'ai pu en tirer sont celles d'escapetiger : pas mal de SSII qui jouent les rapaces, pour certains types de postes industriels en tout cas, et la perception des problèmes relatifs à l'industrie en général (plus certainement que ceux relatifs à l'aéro/l'industrie aéro en particulier, je dis ça en faisant abstraction de ma passion pour l'aéro), qui jouent peut-être dans le fait qu'il y ait quelque pénurie (prétendue et/ou avérée) de main d’œuvre.

Voilà voilà.

Bon courage, quelle que soit ton orientation professionnelle à venir, ou même présente.


Topic author
Tom6318
Messages : 4
Enregistré le : 31 août 2015, 11:42

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#5

Message non lu par Tom6318 » 05 oct. 2015, 16:17

Merci pour ta réponse Bap_Lo c'est toujours intéressant d'avoir un avis différent du sien même si en l’occurrence nos avis sont à 90% similaire.

J'ai entre temps continué mes recherches qui sont toujours infructueuses avec une nouveauté dans les offres d'emploi, maintenant il faut de plus en plus être bilingue même pour du help desk de niveau 1. Cela semble être la nouvelle blague du moment enfin ...

L'aéronautique semble en effet en REEL pénurie vu le contenu des offres dans le domaine, mais la majorité des postes sont en intérim mais bon après tous ça devient la norme alors why not.

Bonne recherche à toi en espérant que tu parvienne au graal ;)


gojul91
Messages : 138
Enregistré le : 14 déc. 2012, 20:45

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#6

Message non lu par gojul91 » 07 oct. 2015, 07:13

Bap_lo -> Par MP quelle était ta boîte à Antony ? Et le nom de ton chef ? J'ai une idée sur ce que ça pourrait être mais pour confirmation. Et oui les boîtes adorent les moutons, et pas les personnes un peu pointues car elles vont nécessairement pointer les nombreux trucs qui clochent. Chez mon client c'est à peu près le discours qu'on m'a tenu.


escapetiger
Messages : 327
Enregistré le : 10 mai 2012, 11:53

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#7

Message non lu par escapetiger » 02 sept. 2016, 23:44

Salut,
Je ne sais pas si ta situation a évolué favorablement (ce que je te souhaite) depuis 1 an.

Loin de moi de vouloir de faire quitter l'IT mais, à tout hasard, je suis tombé sur ces articles sur l'aéronautique (à prendre avec du recul pour l'aspect "publicitaire").
Tom6318 a écrit :L'aéronautique semble en effet en REEL pénurie vu le contenu des offres dans le domaine, mais la majorité des postes sont en intérim mais bon après tous ça devient la norme alors why not.
http://www.emploi-pro.fr/edito/article/ ... e-aea-8365?
Les 6 raisons d’intégrer le secteur aéronautique - L’Usine Nouvelle Emploi
01/07/2016 | par Gwenole Guiomard

http://www.emploi-pro.fr/edito/article/ ... e-aea-8368?
Quelques raisons pour ne pas travailler dans l’aéronautique - L’Usine Nouvelle Emploi
01/07/2016 | par Gwenole Guiomard


Topic author
Tom6318
Messages : 4
Enregistré le : 31 août 2015, 11:42

Re: Avis d'informaticien sur la situation d'un informaticien

#8

Message non lu par Tom6318 » 03 sept. 2016, 12:07

Bonjour escapetiger, j'espère que tu va bien depuis en effet presque 1 an !

Oui ma situation à évolué depuis le moi de Janvier je fais du support info/exploitation dans la DSI d'une grande société.

Merci pour tes articles sur l'aéro je vais lire ça car je ne me formalise pas donc on ne sait jamais ...

En tous cas je sais pas ce que tu en pense mais le marché ne semble pas s'arranger dixit des proches qui sont des anciens potes de lycées ...

Répondre
Rechercher

Recherche avancée

Menu de l’utilisateur Nom d’utilisateur :


Mot de passe :


Se souvenir de moi

M’enregistrer

L’équipe du forum Administrateurs
Admin [Munci]

Modérateurs
Regis [Munci]
RGranarolo [Munci]

cron