BIENVENUE SUR LES NOUVEAUX FORUMS DU MUNCI !

Sujet : Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

Infos, commentaires d'actus, débats... sur l'emploi, le marché, l'économie, les métiers IT et le secteur des TIC.
Règles du forum

RÈGLES COMMUNES applicables à tous les forums :

. Certains forums comportent des ANNONCES que vous devez lire impérativement (vérifiez de temps à autres si ces annonces n'ont pas été mises à jour).

. Ces forums sont ouverts uniquement aux sujets d'INTÉRÊT COLLECTIF (débats de fond, infos, témoignages, commentaires d'actus...), les QUESTIONS PERSONNELLES ne sont PAS AUTORISES.
(SEULS les ADHÉRENTS du MUNCI bénéficient d'un accès à un FORUM PRIVÉ de questions/réponses dédié aux problèmes individuels en rapport avec le juridique, la vie professionnelle, la carrière, les sociétés...etc)

. Pour vous ABONNER à ce forum (/sujet) et recevoir tous les nouveaux sujets (/messages) par courriel, voir en bas de la page.

RÈGLES SPÉCIFIQUES applicables à ce forum :

Sujets concernant : L'EMPLOI, LE MARCHÉ, L'ÉCONOMIE, LES MÉTIERS IT et le secteur des TIC.

Topic author
escapetiger
Messages : 327
Enregistré le : 10 mai 2012, 11:53

Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

#1

Message non lu par escapetiger » 30 juin 2016, 15:33

Pauline Véron et Jean-Louis Missika, adjoints à la Mairie de Paris, lanceront ce jeudi Paris Code, un programme qui vise à former 2 000 développeurs par [an] d'ici 2020 destiné en priorité aux parisiennes et parisiens en difficulté d'insertion professionnelle.

http://www.lemondeinformatique.fr/actua ... 65203.html
Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 - Le Monde Informatique
Article de Véronique Arène
Le 21 Juin 2016
Les entreprises parisiennes, comme le secteur public, constatent une difficulté à recruter dans les métiers du développement informatique.
(...)




Morpheus
Messages : 77
Enregistré le : 21 oct. 2014, 17:15

Re: Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

#2

Message non lu par Morpheus » 01 juil. 2016, 11:03

destiné en priorité aux parisiennes et parisiens en difficulté d'insertion professionnelle.
Je l'ai toujours dit : ce sont les pauvres qui sont systématiquement visés. Cible prioritaire de la propagande actuelle sur la "pénurie".
Cela s'appelle le déterminisme social, ... et c'est simplement infâme et indigne. C'est de la prédation, il n'y a pas d'autre mot.

Les gens mieux informés aujourd'hui, merci pour eux, font autre chose.

La retraite à zéro euro du Syntec dès 30 ans, non merci. Au moins, l'armée verse des pensions, ce qui n'est pas le cas du Syntec.


doc911
Messages : 366
Enregistré le : 20 avr. 2006, 11:23

Re: Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

#3

Message non lu par doc911 » 01 juil. 2016, 11:39

Je n'ai pas compris pourquoi on veut recycler un public en difficulté dans le codage informatique.

Le codage serait t'il ainsi très facile et à la portée de tous ?

Pourquoi ne pas en faire des comptables, des mathématiciens, des gestionnaires ?
Ou des analystes, des commerciaux ?

---- MESSAGE FUSIONNE ----
Les entreprises et start-up technologiques se livrent concurrence pour trouver « les meilleur profils », le plus souvent des diplômés de l’enseignement supérieur ayant au moins une première expérience professionnelle.
http://www.silicon.fr/fred-nassar-404wo ... 41831.html
Allez, il faut le dire les ingénieurs de 30 ans (5 ans d'expérience).
les autres, passez votre chemin.
Modifié en dernier par doc911 le 01 juil. 2016, 11:47, modifié 1 fois.


lepkon
Messages : 3
Enregistré le : 20 sept. 2016, 17:54

Re: Parce que les gens qui sont en difficulté sont les plus motivés

#4

Message non lu par lepkon » 21 sept. 2016, 15:49

Parce que les gens qui sont en difficulté sont les plus motivés pour apprendre ex. du succès de l'Ecole 42 qui recrute non pas sur des critères de compétence mais de motivation et de capacité à apprendre (du coup t'as de tout du sans bac jusqu'aux matheux sortis des prépas d'Henri IV) :
http://documentaryvideos.top/economie/f ... n-to-code/


doc911
Messages : 366
Enregistré le : 20 avr. 2006, 11:23

Re: Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

#5

Message non lu par doc911 » 21 sept. 2016, 16:48

Moi je suis un autodidacte, pré-école42, qui l'age avançant, a du mal à "surfer sur la vague de l'emploi" :)
Due aussi au jeunisme...
En plus des cours du soir au CNAM, pour se former sur le tas, on faisait de l'intérim, des CDDs puis (quand on était bien formés ?) des CDIs.
Mais je vais être suivi par plein d'autres... comme les anciens de l'école 42 et écoles similaires, quand ils seront "vieux" ;-)
Modifié en dernier par Regis [Munci] le 25 sept. 2016, 08:52, modifié 2 fois.


Topic author
escapetiger
Messages : 327
Enregistré le : 10 mai 2012, 11:53

Re: Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

#6

Message non lu par escapetiger » 24 mai 2017, 16:58

La mairie de Paris, en partenariat notamment avec Pôle Emploi, Fafiec et Syntec Numérique, a lancé la seconde édition de son initiative Paris Code. Renforcé grâce à un budget d'un million d'euros et le soutien d'Accenture, Microsoft, Orange, SalesForce et Showroomprive.com, ce dispositif a pour objectif de former et remettre en emploi des personnes en situation d'exclusion dans le domaine du développement et du code.
(...)


http://www.lemondeinformatique.fr/actua ... 68266.html
Paris Code 2 veut former 2 000 développeurs par an jusqu'en 2020 - Le Monde Informatique
Dominique Filippone , publié le 19 Mai 2017


Morpheus
Messages : 77
Enregistré le : 21 oct. 2014, 17:15

Re: Paris veut former 2 000 développeurs par an d'ici 2020 (LMI, V. Arène)

#7

Message non lu par Morpheus » 25 mai 2017, 10:34

Maximiser le nombre d'étudiants dans le numérique, c'est maximiser les profits, comme je le dis toujours.
Et les petits ruisseaux font les grandes rivières : ici, les grands viviers ("de talents").

C'est d'ailleurs ce que j'ai lu avant-hier chez le dentiste, une profession qui, elle, sait se mobiliser pour
défendre ses intérêts : dans les tracts de leur campagne "Marisolde vos dents" (en référence à Marisol Touraine),
particulièrement bien faits (ah, la peur de finir au mieux salarié), j'ai relevé la description du secteur de la dentisterie en Espagne,
et là effectivement, il y a un beau parallèle avec ce que nous vivons dans l'informatique en France :
1. Libéralisation du secteur, privatisation de la santé et arrivée de gros acteurs (ici, assurances et banques)
2. Les gros acteurs imposent le choix du praticien, généralement un centre de santé flambant neuf leur appartenant.
(là, l'intérêt du patient n'est pas forcément celui de la compagnie d'assurance)
3. Comme assurances et banques ont beaucoup d'argent (merci la BCE !), leurs centres surclassent de loin
l'équipement des dentistes indépendants, qui sont souvent contraints de devenir salariés de ces centres de santé.
4. La fin du numérus clausus et la propagande "il y a pénurie" permettent d'attirer nombre d'étudiants dans des facultés privées (et payantes).
L'OMS estime qu'il y a aujourd'hui deux fois trop de dentistes en Espagne.
Et évidemment les salaires des dentistes en Espagne restent (en novlangue) contenus.
Les prix des soins ont aussi baissés, mais concrètement il est impossible pour le patient de faire la part des choses,
et de toutes façons, il n'a généralement pas le choix. Les tracts égrènent aussi nombre d'horror stories.
Les gros gagnant sont uniquement banques et assurances.

Conclusions :
- La propagande "il y a pénurie" sert toujours les patrons, mais aussi les écoles privées.
- La propagande, ça rapporte très gros. Comme dit plus haut : Maximiser le nombre d'étudiants, c'est maximiser les profits.
- Les patrons se sont imposés comme intermédiaires, là où il n'y avait aucun besoin d'eux (idem SSII-régie, taxi vs VTC).
- Quant aux victimes de cette prédation légale, les jeunes étudiants, leurs perspectives de révèlent toujours immensément moindres que prévu
(un peu d'ailleurs comme les chauffeurs de VTC qui se voient en France avec 5000 euros de revenus mensuels, et au final n'en touchent souvent que 1000,
pour quinze heures à bord du véhicule - source Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan ... ur-vtc.php ).

Et j'ajouterais comme prologue, que si demain l'école 42 veut former 20 000 développeurs par an (ce qui n'est pas encore le cas)
et ruiner le secteur encore plus côté salarié (là, il n'y aura même plus de salariés), cela peut se faire d'un claquement de doigts.
Et cela arrivera probablement dès la fin du numérus clausus en France dans les professions médicales, vu que, là,
cela va drainer de façon énorme les étudiants en sciences vers ce secteur. Pas besoin d'être Nostradamus pour voir les forces à l'œuvre.

Répondre
Rechercher

Recherche avancée

Menu de l’utilisateur Nom d’utilisateur :


Mot de passe :


Se souvenir de moi

M’enregistrer

L’équipe du forum Administrateurs
Admin [Munci]

Modérateurs
Regis [Munci]
RGranarolo [Munci]

cron